Données clés

Pour apprécier pleinement l’île Maurice, il est utile d’avoir quelques connaissances, aussi sommaires soient-elles, de son histoire et son fonctionnement au quotidien en terme de prestations et de services publics.

Mieux connaître l’île...
L’existence de l’île était connue des Arabes dès le Xème siècle. Mais il faudra attendre sa découverte par les Portugais en 1505 pour qu’elle commence à être habitée. L’archipel des Mascareignes, auquel appartient Maurice doit d’ailleurs son nom au navigateur Pedro Mascarenhas. Quant au nom de l’île, il est directement lié à l’occupation hollandaise qui suivit. Les occupants décidant de la baptiser Maurice de Nassau. La France intervient en 1715 en colonisant les terres tout en développant la traite avec le Mozambique. Port Louis devient la capitale et les bases de la prospérité économique de l’île apparaissent en même temps que s’affirme la vocation maritime de Maurice. Fleuron de l’empire colonial français dans l’Océan Indien au cours du XVIIIème siècle, Maurice est convoité pour son activité commerciale florissante et un port de commerce de premier plan. Un siècle plus tard, les Britanniques s’emparent à leur tour de Maurice. Ils développent l’exploitation de la canne à sucre. Pour cela, ils détruisent une large partie de la forêt qui recouvre l’île et exploitent dans un premier temps des esclaves africains et malgaches qui seront remplacés par des travailleurs indiens après l’abolition de l’esclavage. Le 12 mars 1968, le Docteur Seewoosagur Ramgoolam proclame l’indépendance de l’île. Après une période de faible démographie suite à la décolonisation, l’île connaîtra une nouvelle croissance qui perdure, stimulée par une démocratie paisible, en partie calquée sur le modèle britanique. La République, proclamée en 1992, est membre de différentes organisations économiques et politiques comme le Commonwealth, l’Indian Ocean Rim et l’OUA (Organisation de l’Unité Africaine).

Géographie :
L’île est située au sud-ouest de l’océan Indien, à 230 km de La Réunion, à 800 km de Madagascar et à 2 000 km de Durban (Afrique du Sud), l’île fait partie de l’archipel des Mascareignes auquel appartiennent également La Réunion, Rodrigues et Saint Bradon. D’une superficie d’environ 1 865 km2, elle mesure un maximum de 65 km de longueur et de 45 km de largeur. Les 330 km de côtés sont protégées par une barrière de corail qui ceinture une grande partie de l’île et forme un magnifique lagon turquoise.
A l’intérieur des terres, un large plateau central atteint une hauteur de 650 m. Il est parsemé de cratères volcaniques éteints et ponctué de rivières et de chutes d’eau dont les deux plus grandes sont les chutes de Rochester (90)m et les chutes de Tamarain (250m). On y trouve aussi la ville de Curepipe, située à 500 m de hauteur. Le plateau est ceinturé par trois chaînes de montagne, d’ou s’élèvent plusieurs pics, parmi lesquels le Piton de la Rivière Noire culmine à 826 m.

Population :
Les 1 200 000 habitants qui vivent sur l’île sont composés d’ethnies  d’origines indienne, africaine, européenne, et chinoise. Maurice est un exemple typique de melting pot culturel.

Religions :
Hindouisme, christianisme, islam, et bouddhisme

Régime politique :
Depuis son indépendance en 1968, la République de Maurice est une Démocratie parlementaire. Le Président actuel est Sir Anerood Jugnauth, secondé par son Premier Ministre, le Dr Navin Ramgoolam.

Economie :
La prospérité mauricienne repose essentiellement sur 4 piliers : le textile, le sucre, le tourisme et le secteur des services. Afin d’attirer des investisseurs étrangers, une zone franche a été créée en 1970. Dédée aux produits d’exportation, elle contribue largement à la croissance de l’économie. Des industries manufacturières, dont la majorité proviennent de France, d’Angleterre, de Hong Kong, d’Inde ou de Malaisie, se sont installées à Maurice. Elles évoluent principalement dans le secteur du textile.
Le développement accru du secteur des affaires et des services financiers et l’émergence du secteur des communications et des services informatiques ainsi que l’exploitation des ressources marines (sea food hub) sont également riches de promesses pour l’avenir. Quant au tourisme, il ne cesse de se développer, créant des emplois, et contribuant largement à stimuler la dynamique économique.

Capitale :
Port Louis avec 170 000 habitants.

Électricité :
220 volts.

Langues :
Si le Créole et le Français servent à s’exprimer dans le quotidien, la majorité de la population maîtrise parallèlement l’anglais. Plusieurs langues orientales sont également couramment parlées sur l’île.

Monnaie :
L’unité monétaire est la roupie mauricienne (Rs) qui se divise en 100 sous (cents). 1 euro vaut approximativement 47 roupies.
Aucune restriction n’est imposée sur les importations de devises sous formes de traites bancaires, de lettres de crédit, de chèques de voyage.

Moyens de paiement :
La plupart des banques, des hôtels, des restaurants et des commerces acceptent le paiement par carte de crédit : American Express, Diners, MasterCard et Visa. Les chèques de voyage et les billets de banque peuvent être échangés à l’arrivée et au départ des vols internationaux à l’aéroport. L’échange peut aussi se faire dans les principaux hôtels.

TVA :
La taxe sur la valeur ajoutée est ici de 15 %. Elle vient systématiquement majorer toutes les factures liées à l’achat de marchandises et aux services, y compris les notes d’hôtel et de restaurant.

Téléphone :
Pour appeler Maurice depuis la France, il faut composer le 00 230 (indicatif du pays). Pour appeler la France depuis Maurice, il faut composer le 00 33.

Moyens de communication :
Maurice est équipée de tous les moyens de communication et d’information modernes. En plus des radios et des chaînes de télévision mauriciennes, vous aurez accès à certains programmes de France Inter et de RTL et aux chaînes relayées par les 2 bouquets satellite (Canal +, TF1, TV5, RTL 9…).

La presse mauricienne :
Souvent en français, elle reflète parfaitement l’identité mauricienne, caractérisée par une grande ouverture sur le monde.

La Poste :
Ses services sont fiables et efficaces. Comptez en moyenne 6 à 10 jours d'acheminement vers l'Europe. Il vaut mieux acheter vos timbres dans les bureaux de poste et expédier directement depuis leur boite aux lettres.
Services postaux : Siège : Rue Dumas - Port-Louis
Tél. : (+230) 208 2851 - Fax : (+230) 212 9640
Heures d’ouverture : lundi à vendredi : 08h15 - 16h00, samedi : 08h15 - 11h45.

Pour garder le contact :
Vous pouvez également compter sur, le réseau GSM, le réseau internet et le développement des cyber cafés.

Cyber cafés :

Cybermind Computer Ltd :
Centre de Flacq
Tél. : (+230) 413 0850
E-mail : cybermind@intnet.mu

Cyberville Internet Café :
64, rue Étienne Pellereau Port-Louis
Tél. : (+230) 217 3858 • E-mail : computra@intnet.mu

Cyber Computer Systems Ltd :
Rue Sir Celicourt Antelme - Rose Hill
Tél./Fax : (+230) 467 0763

Se déplacer
Attention, si vous empruntez un véhicule, n’oubliez pas qu’ici, on roule à gauche, sur le mode anglais… Mais la priorité reste à droite. Le permis de conduire délivré en France est reconnu, sous réserve que le conducteur soit âgé de plus de 21 ans* et possède son permis depuis 1 an*. Les 2000 kilomètres de route asphaltées de l’île se prêtent à de longues découvertes en voiture ou en scooter.
(*ou plus, selon les conditions du loueur)

Les principaux loueurs de voitures ont un comptoir de réservation dans les grands hôtels. Vous pouvez également vous déplacer ou visiter l’île en empruntant les services des nombreux taxis (renseignements auprès des hôtels).

Le service d’autobus est assuré principalement suivant les grands axes routiers ainsi que les régions touristiques. En région urbaine, les bus circulent de 5h30 à 20h et en région rurale, de 6h30 à 18h30.
Parcours et horaires sur le site : www.gov.mu/r_trans.htm

Décalage horaire :
En été, il fait jour Il fait jour de 5h30 à 19h. En hiver, Il fait jour de 6h45 à 17h45. Maurice est en avance de 4 heures sur le fuseau de Greenwich (GMT) et de 3 heures sur l’Europe continentale.
Par rapport à la France, Maurice est donc en avance de 3 heures en hiver et de 2 heures en été.